DSpace About DSpace Software
 

DSpace Biblioteca Universidad de Talca (v1.5.2) >
Dirección de Programas de Investigación y Asistencia Técnica (DIAT) >
Artículos en publicaciones ISI - Universidad de Talca >

Please use this identifier to cite or link to this item: http://dspace.utalca.cl/handle/1950/4523

Title: Direct and indirect effects of wheat cultivars with different levels of resistance on parasitoids and entomopathogenic fungi of cereal aphids
Authors: Fuentes-Contreras, E.
Niemeyer, H.M.
Keywords: effets trophiques à 3 niveaux; interactions indirectes; analyse de direction; modification d’interaction; chaîne d’interactions; Aphidius rhopalosiphi; Pandora neoaphidis; Sitobion avenae.
Issue Date: 2001
Publisher: University Laval
Citation: Ecoscience 9(1):37- 43
Abstract: Par le biais d’expériences en laboratoire, nous avons évalué l’influence de la résistance d’une plante-hôte sur les interactions interspécifiques du puceron des céréales Sitobion avenae et de deux de ses ennemis naturels distants d’un point de vue phylogénétique, le parasitoïde Aphidius rhopalosiphi et le champignon entomopathogène Pandora neoaphidis. Les effets indirects de la résistance du blé sur les interactions entre le parasitoïde et le champignon se traduisent par des modifications statistiquement significatives des interactions entre les effets du champignon et de la résistance du blé sur le taux de croissance per capita de la population (TCPCP) du parasitoïde. Le champignon a entraîné une plus faible diminution du TCPCP du parasitoïde sur le blé sensible que sur le blé résistant, ce qui peut s’expliquer par l’expression, au niveau de la population, de l’effet compétitif asymétrique du champignon sur le développement du parasite. La présence d’une interaction asymétrique entre le parasitoïde et le champignon suggérait qu’aucun effet indirect du parasitoïde sur le champignon ne pouvait exister. Nous avons confirmé cette hypothèse en ne décelant aucune interaction significative d’un point de vue statistique entre le cultivar de blé et le parasitoïde. Néanmoins, un TCPCP plus élevé a été trouvé chez le champignon en présence de parasitoïdes (peu importe le cultivar), ce qui pourrait s’expliquer par une infection fongique plus sévère lorsque le parasitoïde se nourrit. Grâce à une analyse de direction, une technique statistique permettant de déterminer les contributions relatives des effets directs et indirects, nous avons également pu détecter des effets indirects entre le champignon et le parasitoïde.
Description: Fuentes-Contreras, E. Departamento de Producción Agrícola, Facultad de Ciencias Agrarias, Universidad de Talca, Casilla 747, Talca, Chile.
URI: http://dspace.utalca.cl/handle/1950/4523
ISSN: 1195-6860
Appears in Collections:Artículos en publicaciones ISI - Universidad de Talca

Files in This Item:

There are no files associated with this item.

Items in DSpace are protected by copyright, with all rights reserved, unless otherwise indicated.

 

Valid XHTML 1.0! DSpace Software Copyright © 2002-2009  The DSpace Foundation - Feedback